Concours AGIV

En deux mots

Le concours d’AGIV s’adresse aux personnes âgées de 17 à 26 ans, disposant au minimum d’un diplôme équivalent au bac’ +2, ou avoir effectué une Préparation Militaire Supérieur de Gendarmerie (PMSG) et avoir été déclaré « apte officier ».
Cette dernière condition concerne les réservistes.

Conditions

  • Être de nationalité française.
  • Être en règle au regard des dispositions du code du service national. C’est à dire avoir effectué votre Journée Défense et Citoyenneté (JDC) ou Journée d’Appel de Préparation à la Défense (JAPD, ancienne appellation).
  • Présenter une moralité et avoir un comportement compatible avec la fonction de gendarme.
  • Ne pas avoir échoué 3 fois aux épreuves de ce concours. En effet, le nombre de participation au concours est limité !
  • Concernant les anciens militaires, ils ne doivent pas avoir été radié des cadres ou rayé des contrôles à titre définitif suite à un congé de reconversion (article L.4139-5 du code de la défense).
  • Avoir un diplôme équivalent bac’ +2 au minimum ou avoir participé à la PMSG et avoir été déclaré « apte officier ».

Tests de sélection

Cela vous prendra une demi-journée en région.

  • Test de compréhension de textes : 15 textes de situations concrètes de gendarmerie. Il s’agit d’un Questionnaire à Choix Multiples (QCM) où vous aurez 6 questions à répondre sur chaque texte. Il y a un temps imparti : 40 minutes.
  • Test de connaissances générales : 100 questions sous forme de QCM dont les thèmes sont extrêmement variées : départements, villes, inventeurs, personnages historiques, histoire, géographie, maths, conjugaison, orthographe, vocabulaire, expression, physique, chimie, … Il y a un temps imparti : 30 minutes.
  • Test de personnalité : pour vérifier si votre comportement et moralité sont compatibles avec la fonction. QCM de questions sur le comportement et le caractère.
  • Entretien-portrait : entretien type motivation avec un officier.
  • Epreuve sportive : 3000 mètres noté en 2013 en Rhône-Alpes. Il est possible qu’une épreuve sportive soit généralisée !

Si vous êtes admis suite à ces épreuves, vous recevrez une lettre qui indiquera la date et le lieu de votre incorporation. D’ici l’incorporation, vous serez convoqué pour une visite médicale.
Trois issues possible :

  • Apte et vous pourrez donc intégrer l’école à la date prévue !
  • Inapte temporaire et vous serez de nouveau convoqué pour une prochaine visite médicale, et votre incorporation sera reportée.
  • Inapte définitif et vous pourrez dire au revoir à votre incorporation !

Informations diverses

Le recrutement est permanent. Vous pouvez vous pré-inscrire sur internet, et serez contacté(e) ensuite par un militaire du Centre d’Information et Recrutement de la Gendarmerie Nationale (CIR ou CIRGN) de votre région.

Vous pouvez également directement vous rendre au CIR de votre région, dont vous obtiendrez l’adresse ici, ou à la Gendarmerie de votre ville pour retirer un dossier de candidature !
Le CIR de votre région fait également des permanences dans la plupart des grandes villes de la région.

N’hésitez pas à poser des questions aux gendarmes qui vous accueillent !

Les tests écrits sont les mêmes pour tous les volontaires, pas de différence entres les grilles de QCM entre GAV APJA, GAV EP et AGIV !

Voici un petit topo sur le temps de formation des volontaires de la Gendarmerie.

La formation des AGIV est effectué à l’école d’officiers de la gendarmerie de Melun (77) uniquement, et dure 3 semaines.

Plaquette d’informations ici.

Attention !
S’engager en tant  qu’AGIV ne vous ouvre pas la porte du concours interne des officiers, excepté Officier Sous Contrat (OSC) dont les filières de recrutement sont spécifiques aux besoins de la Gendarmerie, et dont les recrutement sont ouverts si le budget le permet ! Ce qui est donc, très rare.

Ce statut n’ouvre pas non plus la porte du concours interne des sous-officiers !